Dick Bipes souhaitait disposer d’un éclairage optimal dans son garage tout en consommant le moins possible. Il donc réaliser un montage électronique alliant l’économie des ampoules fluo-compactes avec la puissance instantanée des ampoules à incandescence.

Depuis l’arrivée des ampoules fluo-compactes, soit disant écologique, chacun a pu remarquer que la luminosité maximum de celles-ci n’éatit obtenu qu’après un certain laps de temps. Cette vérité est d’autant plus longue avec des ampoules fluo-compactes à bas prix. Contrairement à ces dernières, les ampoules à incandescence s’éclairent presque immédiatement, mais elles consomment beaucoup plus d’électricité.

Dick Bipes a donc tenu compte de ce constat pour réaliser un montage utilisant ces deux types de technologies.

Lorsqu’il allume la lumière de son garage, il alimente à la fois une ampoule fluo-compacte et une ampoule à incandescence qui est relié à un montage électronique qui va faire varier son intensité, comme un gradateur de lumière, en fonction de la luminosité totale.

Le montage est assez simple, une simple cellule photo-résistance (LDR) pilote l’intensité de la lampe avec un couple DIAC/TRIAC En gros, c’est le schéma d’un gradateur de lumière dont le potentiomètre a été remplacé et adapté par une photo-résistance.

Avec ce système l’ampoule à incandescence pâlie le manque de luminosité de l’ampoule fluo-compacte durant sa séquence de chauffe, et il dispose ainsi d’un éclairage optimum et immédiat.

  • Xev

    Vivement la généralisation des lampes à leds …