Nicholas Hanna, un artiste canadien, a réalisé un tricycle qui permet de réaliser des calligraphies chinoises sur le sol avec de l’eau. C’est un moyen idéal pour réaliser des graffitis temporaires avec un certaine forme de poésie.

Rien de plus normal que d’expérimenter ce dispositif à Pékin, là où le vélo et le tricycle sont des moyens de locomotion traditionnel.

De plus, les anciens ont déjà l’habitude de réaliser de calligraphie chinoise à même le sol avec des pinceaux et de l’eau, c’est d’ailleurs ce qui a inspiré le projet de Nicholas Hanna.

Le système va puiser de l’eau dans des bonbonnes et pulvérise des gouttes  quand le tricycle se déplace avec une parfaite synchronisation.

De ce fait on peut ainsi voir apparaître sur le sol de la poésie en calligraphie chinoise qui s’évapore au fil du temps.

Voici la vidéo de présentation du projet Water Calligraphy Device :

  • Kangooooooo

    Astucieux! :O