Un groupe de chercheurs de l’Université de Kobe à trouvé un moyen de visualiser l’électricité. Cela va permettre d’améliorer certains composants électriques comme les batteries ou encore optimiser l’imagerie médicale.

Le principe de cette machine est assez simple, un capteur balaye la surface de l’objet à analyser et mesure le champ magnétique sur différents points. Les données sont alors analysées selon les équations de Maxwell pour en déduire une sorte de modèle 3D.

On peut ainsi voir comment l’électricité circule à l’intérieur des pistes d’un circuit imprimé.

Le Professeur Kimura pense pouvoir améliorer considérablement les performances des batteries grâce à ce système. En effet, il va pouvoir observer comment circule l’électricité à l’intérieur de celles-ci et va pouvoir les optimiser et réduire les pertes de performance.

La seconde application de ce projet est pour le milieu médical, où il pense réduire le temps de mise oeuvre pour réaliser des images à résonance magnétique (MRI) et surtout dans une définition supérieure.

Pour le moment, ce projet n’est qu’au stade du prototype, comptez tout de même 375000$, mais il pourrait déjà être en vente durant l’été 2012. En attendant voici une vidéo de présentation de ce produit.

Pour en savoir plus…

Les équations de Maxwell, aussi appelées équations de Maxwell-Lorentz, sont des lois fondamentales de la physique. Elles constituent les postulats de base de l’électromagnétisme, avec l’expression de la force électromagnétique de Lorentz.

Ces équations traduisent sous forme locale différents théorèmes (Gauss, Ampère, Faraday) qui régissaient l’électromagnétisme avant que Maxwell ne les réunisse sous forme d’équations intégrales. Elles donnent ainsi un cadre mathématique précis au concept fondamental de champ introduit en physique par Faraday dans les années 1830.

fr.wikipedia.org

  • Fx Rolland

    En effet, impressionnant ! On peut aussi envisager d’optimiser encore les routages en très hautes fréquences grâce à a cela ! Sur les images, on peut imaginer ce que peut faire un angle droit sur un PCB.

    • semageek

      C’est intéressant comme réflexion, car on m’a toujours appris que les angles à 45° sur les pistes, c’était à cause du perchlorure de fer qui avait tendance à s’accumuler dans les angles et à les bouffer.
      Mais on peut aussi voir qu’il faut conserver cette technique pour améliorer le chemins de l’électricité avec des techniques de génération de circuits actuelle.

    • Fx Rolland

      En effet, on m’avait aussi cité la raison de la gravure pour les angles droits. Mais durant un stage dans un milieu ou l’on fabriquait des systèmes à fortes puissances // fréquences, les angles droits étaient aussi banni (ils chauffent plus et provoquent des problèmes en fréquence).