LG vient de mettre au point une batterie qui risque de révolutionner l’industrie high-tech. En effet, elle prend la forme d’un câble épais de quelques millimètres de diamètre, et cela pourrait grandement faciliter son intégration.

L’industrie de l’électronique cherche toujours à optimiser les vitesses des processeurs pour aller de plus en plus vite, elle cherche également à réduire de plus en plus la taille des composants pour faciliter leur intégration. Cependant, il reste toujours un bémol dans cette équation, il s’agit de la batterie. Pour s’apercevoir de ce constat, il suffit d’ouvrir votre téléphone portable pour vous apercevoir qu’elle utilise près de 30% du volume nécessaire, et de plus, elle s’impose comme un bloc non négligeable.

LG Chem, qui est une filiale du groupe LG, a donc réfléchi au moyen de réduire cette batterie en jouant sur sa forme générale et sur sa souplesse. Le projet final est une sorte de câble, à la fois souple et performant.

Techniquement, la batterie est composée d’une anode réalisé à partie de fils de Cuivre (Cu) revêtu d’un alliage Nickel-Etain (Sn-Ni). Ces fils sont ensuite enroulés autour d’une tige de 1.5mm qui est ensuite retirée, laissant ainsi une sorte de ressort avec un centre creux. Autour ce ressort, un fil isolateur est enroulé, ainsi qu’un fil d’aluminium et une cathode composé d’Oxyde de Lithium Cobalt (LiCoO2). Pour terminer, on retrouve un isolant extérieur et un électrolyte est versé au centre du ressort.

Avec une batterie de ce type longue de 25cm, LG Chem a réussi à alimenter un iPod Shuffle durant près de 10h. C’est déjà une belle performance, et à défaut de réduire son volume, cette batterie donne de nouvelle idée d’intégration comme dans les câbles des écouteurs ou autres…

En attendant, il faudra être patient, car LG Chem espère être près pour la production de masse d’ici 2017.