A l’ETH de Zurich, on est en train de développer une nouvelle technique pour établir des trajectoires parfaites de drônes quadrocopters autonomes.  Cette techniques se base sur l’apprentissage des erreurs, un peu comme le ferait un humain.

La meilleure façon de pouvoir corriger une erreur, c’est de la commette et d’analyser les conséquences de cette erreur. c’est un peu le cas de cet algorithme de calcul de trajectoire.

Le Quadrocoptere va tout d’abord essayer de suivre une trajectoire programmée. A l’issue de son parcours, il va corréler l’écart de trajectoire entre la théorie et la pratique, pour appliquer des corrections pour le prochain passage.

Et ainsi, au bout de plusieurs passes, le quadrocoptere arrive à affiner sa trajectoire.

Bien que cela ne soit qu’une forme d’intelligence artificielle dédié à une seule tâche, on peut vite conclure quelques points intéressants :

  • La machine, contrairement à l’être humain, ne reproduira pas deux fois la même erreur.
  • L’apprentissage d’une trajectoire est relativement plus rapide qu’un calcul intégrant tous les éléments extérieurs
On peut ainsi voir que sans rajouter dans le calcul la variable d’un élément extérieur, comme un vent latéral, le drône en prend rapidement compte pour corriger et contrer le phénomène lors des ses évolutions suivantes.

Voici la vidéo de présentation :

  • Batchman

    La machine, COMME l’être humain, ne commettra pas 2 fois les mêmes erreurs.
    Oui, car nous sommes nous aussi commandés par un réseau de neurone finalement…

    • On va dire que tout dépend de l’être humain. Après, dire que l’Homme apprend de ses erreurs du passé lorsque l’on voit ce qu’il se passe dans le monde… mais bon c’est justement ce qui nous différencie des machines.

    • On va dire que tout dépend de l’être humain. Après, dire que l’Homme apprend de ses erreurs du passé lorsque l’on voit ce qu’il se passe dans le monde… mais bon c’est justement ce qui nous différencie des machines.

    • On va dire que tout dépend de l’être humain. Après, dire que l’Homme apprend de ses erreurs du passé lorsque l’on voit ce qu’il se passe dans le monde… mais bon c’est justement ce qui nous différencie des machines.