Auteur :

Les chercheurs de l’université de Tokyo se sont inspirés de la physiologie humaine pour concevoir la structure osseuse et musculaire de leur nouveau robot.

Kenshiro (c’est son petit nom), du haut de ses 1,58m pour 50Kg reproduit effectivement l’anatomie musculo-squelettique d’un garçon de 12 ans.

Les concepteurs ont appliqués le principe de bio-mimétisme pour améliorer Kenzoh, le prototype précédent, qui était trop lourd (45kg juste pour le tronc et environ 100Kg entièrement assemblé).

Le but étant d’obtenir un robot avec le même ratio de poids qu’un humain.

kenshiro-le-robot-fait-de-muscles-et-dos-artificiels

Chaque muscle est constitué d’un moteur actionnant un ensemble câble / poulies, le tout relié par des tendons à un squelette en aluminium reproduisant ainsi les fibres musculaires humaines.

Le robot peut donc se mouvoir avec ses 50 muscles dans les jambes, 76 dans le tronc, 12 dans les épaules et 22 dans le cou, soit pas moins de 160 muscles au total !

muscle

L’équipe aura même poussé le mimétisme jusqu’à recréer l’articulation du genou à l’identique de l’humain avec le fameux couple rotule et ligaments croisés bien connus des skieurs.

rotule

En plus de la souplesse obtenue et de la perception naturelle des mouvements, cette technologie pourrait contribuer au rapprochement des robots avec l’Humain dans un futur plus ou moins proche.

Et même si pour l’instant aucune utilisation commerciale n’est envisagée, les applications possibles dans des domaines tels que la correction d’handicaps ou les exosquelettes seraient synonymes de belles promesses pour l’avenir.

  • c’est marrant Kenshiro, c’est le nom de Ken le survivant (et oui, probablement de beaucoup de japonais)


  • Ca y est, enfin un robot qui ressemble à ce que j’imaginais. Je ne comprends même pas pourquoi on a pas cherché du coté de la reproduction du système musculaire plus tôt… C’est en tout cas une chose que j’aurai recherché si j’avais pu accéder au domaine plus tôt, mais bon… patience, encore quelques années =)

    Du beau boulot en tout cas!

  • moui … non , je ne trouve pas que ce soit vraiment un exploit, et je trouve le concept de roboy bien plus avantageux, je vois ici trop de fragilité , trop de moteurs, trop d’elements possiblement cassable …

  • Anders

    Je ne sais pas vous ! mais je trouves que les muscles ressembles vachement a ceux de nos chères NS-5 (I Robot) et coté robustesse, je trouves des systèmes câbles/ressorts beaucoup plus « robustes’ que des servomoteurs ou moteurs pas a pas, pour ne citer que ceux la.