Quand on parle de générer de l’électricité avec un cerf-volant, la première idée qui nous vient à l’esprit, c’est de capter la foudre, un peu comme dans Day of the Tentacle. Mais dans ce cas là, c’est vraiment la force du vent qui va être utilisé pour produire de l’électricité.

L’idée d’Adrien et de son équipe est de dérouler un cerf-volant, ou plutôt une aile de kite,  en réalisant une série de « huit » dans les airs, puis de le ramener à son point de départ pour recommencer.

D’après leurs formules, en réalisant des « huit », le cerf-volant collecte un vent de travers et peut ainsi voyager à une vitesse supérieure au vent et générer une force maximum.

innovation-generer-de-lelectricite-avec-un-cerf-volant_02

Mais, pour réaliser un tel générateur, il est nécessaire d’automatiser le système. Ils sont donc en train de travailler sur le pilotage automatique du cerf-volant.

innovation-generer-de-lelectricite-avec-un-cerf-volant_01

Le système dispose d’une caméra au sol qui va suivre la trajectoire du cerf-volant, afin de calculer les actions à réaliser, et un système de moteurs va alors piloter l’aile pour qu’elle se déplace dans la bonne direction. Un joystick est également présent afin de corriger en temps-réel la trajectoire.

Ce projet est encore en phase de développement, mais voici une vidéo montrant le pilotage semi-automatique du cerf-volant.

 

  • S

    Le systeme est déjà en etude par d’autres pays. Qui sera le premier?

  • M

    la société Festo travaille déjà depuis quelques années sur ce système.

  • enzo louts

    Projet très prometteur ! Il faudrait mettre en place une sorte de tour pour « lancer » le cerf volant ou le « reprendre » car une fois à terre quand il n’y aura plus de vent il risque d’avoir du mal à ce relancer si le système doit-être 100% automatique, ce qui serait super à mon humble avis 🙂

  • Evan

    Très intéressant, et super exercice de style. Mais Il me semble qu’il serait plus simple et probablement plus efficace de localiser la voile par des capteurs de force XYZ sur les points d’accroche des tirants, plutôt que d’utiliser une caméra. Il y a de nombreux non-voyants qui s’amusent comme des petits fous avec des voiles de plusieurs mètres carré, et ils n’ont aucune difficulté. Essayez en fermant les yeux…, et vous verrez (si j’ose dire ;-).