Les imprimantes 3D deviennent de plus en plus répandues, et il est très facile d’en construire en se basant sur une multitude de projets open-sources, ceci n’est pas pas une utopie mais bien une réalité, d’ailleurs, beaucoup de d’industriel se sont d’ailleurs lancé dans l’aventure de l’imprimante 3D en se basant sur ce type de projet.

Mais lorsque qu’on se lance dans l’impression 3D, on s’aperçoit vide qu’un accessoire est manquant à l’appel, le scanner 3D. En effet, c’est lui qui va nous permettre de pouvoir répliquer rapidement des objets sans passer de longues heures à le dessiner.

freelss-un-scanner-3d-open-source-a-base-de-raspberry-pi-03

Il existe pas mal de projet open-source de scanner 3D, mais FreeLSS sort du lot en présentant un ensemble complet de numérisation 3D open-source et open-hardware.

freelss-un-scanner-3d-open-source-a-base-de-raspberry-pi-02

L’autre avantage de FreeLSS est qu’il est totalement autonome, pas besoin de le connecter en USB, il dispose d’une carte Raspberry PI équipé d’un serveur HTTP intégré pour le piloté à distance via libmicrohttpd, et un peu d’électronique sur le port GPIO.

freelss-un-scanner-3d-open-source-a-base-de-raspberry-pi-01

Le système utilise 2 lasers pour le balayage et la caméra officielle Raspberry PI 5 MP.

Voici les principales caractéristique de ce scanner 3D :

  • Il est entièrement imprimable en 3D.
  • Export en nuage de point.
  • Export en maillage de triangle.
  • Calibration assistée.
  • Support de 2 lasers ( gauche et droit ).
  • Jusqu’à 6400 échantillons par révolution de plateau.
  • Caméra en 5 MP.
  • Support de caméra en mode photo et vidéo.
  • Traitement de l’image configurable.
  • Stockage des scans 3D persistant.
  • Contrôle manuel des lasers et rotation du plateau.
  • Architecture flexible.

Voici les différents formats de sorties du scan 3D :

  • PLY – Nuage de points colorés.
  • XYZ – Nuage de points 3D séparé par virgules.
  • STL – Maillage de triangles 3D.

Voici une vidéo montrant FreeLSS en action :

Vous pouvez retrouver l’ensemble de ce projet sur www.freelss.org

  • fr

    Intéressant mais y a que quelques photos et du code
    Par exemple comment on récupère les fichiers créés ? Comment on branche les deux lasers ? Quels sortes de laser ?

  • Traroth

    Franchement, ces scanners 3D basés sur des lasers, ça ne vaut pas grand chose. Lents, pas précis, bof. A quand un scanner 3D open-source basé sur la photogrammetrié ou la lumière structurée ?