Auteur :

Pour ceux qui aime la pratique du cyclisme nocturne d’un côté et bidouiller de l’autre, cet article devrait vous plaire.

Si vous suivez l’actualité du DIY, vous avez sûrement entendu parler des cartes RaspberryPi. Cette carte est un petit ordinateur, au coût et à la taille très réduit et facile à embarquer dans n’importe quel application.

Mais revenons-en au sujet.

Un américain, répondant au nom de … aime faire du vélo la nuit. Bien entendu, pour rouler en toute sécurité les lumières sont obligatoires. Afin de rendre la sienne un peu plus sympa et utile, il a décidé de la remplacer par un pico-projecteur afin de pouvoir projeter en temps-réel sa vitesse devant lui sur la route. Malin n’est-ce pas.

diy-une-lampe-a-velo-intelligente-01

Au niveau de la technique nous retrouvons donc des choses finalement assez élémentaire lorsqu’il s’agit de projection, mais assez inhabituel pour une projection mobile.

La partie affichage est réalisée par un pico-projecteur relié en HDMI à la raspberry pi qui représente le cœur du système. Afin de pouvoir déterminer la vitesse, un capteur à effet HALL est placé au niveau de la fourche avant et génère une impulsion lorsqu’un aimant (placé devant la roue) passe devant lui. Une simple relation mathématique permettra de faire le lien entre le nom de tours de roue par seconde et la vitesse en kilomètres par heure (ou miles par heure dans son cas). Enfin, l’alimentation est assez astucieuse. En effet, il n’est pas raisonnable de penser alimenter le montage via une simple dynamo ou juste avec des piles, le projecteur étant trop énergivore. Notre bricoleur a donc utilisé une sorte de grosse batterie externe pour recharger n’importe quel téléphone (via des ports USB). Un peu d’assemblage sur une planche de bois et après quelques tours de roue, les passants peuvent constater, non sans surprise, l’efficacité du bricolage.

diy-une-lampe-a-velo-intelligente-02

Au delà de l’aspect amusant (et efficace !) du montage, cela pourra rapidement donnée d’autres idées à d’autres bricoleurs. En effet, en ajoutant une puce GPS et une connexion internet on pourrait imaginer la projection en temps réel des directions à prendre pour aller à un RDV par exemple (ou en couplant la Raspberry pi avec un smartphone par exemple).