Plus besoin de présenter IFixIt, le site qui publie régulièrement des manuels de démontages des appareils high-tech.

Voici qu’IFixIt lance une grande campagne sur le droit de pouvoir réparer soi-même.

Pour cela IFixIt a diffuser des affiches dans différents langages.

Voici donc l’affiche française :

Voici donc cette déclaration de droit inspiré par la « Maker’s Bill of Rights » de Mister jalopy et par le « repair Manifesto » de Paltform21.

Nous reconnaissons et déclarons les droits et principes suivants :

Manifeste du droit à réparer soi-même :

Réparer vaut mieux que recycler.

Maximiser la durée de vie du matériel que nous possédons est à la fois plus facile, plus écologique et moins coûteux que de le désosser pour en récupérer quelques matières premières.

Réparer épargne la planète.

La Terre possède une quantité limitée de ressources. Nous ne pouvons pas continuer à construire du matériel destiné à être immédiatement remplacé par la génération suivante. Le meilleur moyen d’être efficace et économe est de réutiliser ce que nous avons déjà.

Réparer fait faire des économies.

Réparer quelques chose est souvent gratuit, et généralement moins cher que d’acheter du matériel tout neuf. Faire ses réparations soi-même permet des économies importantes.

Réparer soi-même est le meilleur moyen d’apprendre l’électronique.

Pour savoir comment quelque chose fonctionne, il n’y a rien  de mieux que de le démonter jusqu’à la dernière pièce !

Qui ne peut pas réparer un appareil ne le possède pas vraiment.

La réparation rapproche les appareils et leurs utilisateurs, et crée des liens qui dépassent les frontières de la société de consommation. Réparer soi-même est une pratique durable et respectueuse de l’environnement.

Réparer :

  • Réparer relie les appareils et leurs utilisateurs.
  • Réparer donne plus de pouvoir aux utilisateurs.
  • Réparer transforme les utilisateurs en contributeurs.
  • Réparer inspire une véritable fierté.
  • Réparer rend un objet unique et vivant.
  • Réparer rend indépendant.
  • Réparer stimule la créativité.
  • Réparer est bon pour l’environnement.
  • Réparer c’est marrant.
  • Réparer est nécessaire à la bonne compréhension des objets qui nous entourent.
  • Réparer permet de faire des économies et d’économiser des ressources naturelles.

Nous avons le droit :

  • D’ouvrir et de réparer un appareil sans que sa garantie en soit annulée.
  • Du matériel qui puisse être facilement ouvert.
  • D’accéder aux codes d’erreurs et aux schémas électroniques des appareils que nous achetons.
  • D’obtenir des guides de dépannage clairs et complets pour le matériel que nous possédons.
  • De choisir qui répare notre matériel.
  • D’enlever tous les autocollants  » Ne pas retirer ».
  • De réparer notre matériel tranquillement chez nous.
  • De remplacer tout consommable nous-même.
  • A du  matériel qui ne nécessite pas d’outils propriétaires et inaccessibles pour être réparés.
  • A des pièces de rechange facilement disponibles et qui ne soient pas hors de prix.

Conclusion :

Il ne faut bien sûr pas être utopique, les fabricants ne lâcheront jamais de telles conditions. Ce serait un retour en arrière pour eux. Surtout à l’époque où nous vivons, dans cette société de consommation, où le moindre appareils est conçu dès sa fabrication avec des composants à durée de vie limitée indémontable. Il est passé où le temps, où l’on dépannait sa télévision avec des schémas électronique fournit par le constructeur, le temps où l’on pouvait acheter facilement un kit de composants électriques pour pouvoir réparer l’alimentation de son magnétoscope…

En tout cas, ce manifeste est une excellente initiative de IFixIt et nous l’approuvons totalement avec l’esprit DIY qu’est le nôtre.