A l’Univesrité de Berkeley, on aime bien observer les animaux. En observant les acrobaties des geckos et des cafards, ils ont ainsi reproduit la phase de retournement avec l’aide d’un robot.

On a déjà pu apercevoir leur travail sur l’importance de la queue pour stabiliser le saut d’un robot, cette fois, ils se sont attaqué à la phase de retournement sur l’extrémité d’un obstacle. Leur étude n’étant pas sur le fait de marcher à l’envers, l’obstacle et les pattes du robot ont été équipé de velcro.

Dash est donc un petit robot hexapode de 10 cm de long et qui pèse à peine 16 grammes. Et a force d’observer le modèle animal avec une caméra à haute vitesse, il a été ainsi possible de déterminer le mouvement idéal que devait reproduire le robot.

Voici une vidéo de démonstration :